mercredi 29 mai 2013

Artahe - Philippe Ward

Artahe - Philippe Ward
Artahe
Philippe Ward

Ce n'est qu'un rêve, murmura-t-il et pourtant la tête qui le fixait était bien réelle. Alors, il comprit, tout était si évident. La terreur disparut aussitôt ; il se sentit détendu.
Deux bras puissants se refermèrent sur lui, il se sentit enveloppé par une fourrure douce et soyeuse qui réchauffa son corps.
Sa dernière pensée fut pour le simple mot que venait de prononcer l'ombre, un mot qu'il n'avait jamais entendu et pourtant qu'il connaissait : Artahe.

Après dix ans passés à Paris, Arnaud revient vivre à Raynat, village pyrénéen moribond. Il retrouve avec émotion Berthe Galy, une vieille femme malade qui a aidé sa grand-mère à l'élever après la mort de ses parents et Cathy, une amie d'enfance qu'un accident a rendu aveugle. Son retour coïncide avec l'apparition d'un mystérieux ours qui ne se contente bientôt plus de massacrer des moutons et s'attaque aux hommes. Ce roman est l'histoire d'un ours, mais un peu particulier, car il s'agit d'ARTAHE, le Dieu-ours.

Avant de parler du livre, je voudrais remercier les éditions Rivière blanche pour m'avoir permis de le lire dans le cadre d'un partenariat !

Après plusieurs années passées à Paris, Arnaud revient à Raynat, le village de son enfance. A l'effervescence parisienne succède la tranquillité de ce petit village des Pyrénées. Il y retrouve la femme qui l'a élevé et pour qui il a beaucoup de tendresse. Mais, très vite, il va découvrir que cette tranquillité n'est qu'illusion. Ce lieu a un lourd secret que son retour va faire resurgir et qui va l’entraîner dans une spirale infernale.

Artahe est un thriller fantastique qui nous plonge au cœur des Pyrénées dans le culte du dieu ours.  Il y a plusieurs années, j'avais lu ce livre dans sa première édition et je l'avais beaucoup aimé. J'ai donc sauté sur l'occasion de me replonger plus de 10 ans après dans cette nouvelle version revue et corrigée par l'auteur.

Artahe est une oeuvre de "jeunesse" de Philippe Ward qui a récemment obtenu le Prix Imaginales (Catégorie Nouvelle) pour Un privé sur le Nil coécrit avec Sylvie Miller.

Stylistiquement, cela se ressent, malgré la correction. L’écriture est moins fluide et moins aérienne que dans ses œuvres plus récentes, tout en restant agréable.

Coté intrigue, on retrouve avec plaisir l'imaginaire de l'auteur et sa passion pour les dieux. Cette fois-ci, il explore le culte du dieu Artahe (qui fut célébré dans les Pyrénées du 1er au 5ème siècle).

Dès les premières pages, nous sommes plongés dans une atmosphère à la fois oppressante et captivante. L'histoire est complexe et les révélations savamment dosées.

On s'attache vite à Arnaud, et c'est avec attention qu'on le suit dans ses recherches. On pense souvent avoir le fin mot de l'histoire mais sans jamais avoir raison. Il faut en fait attendre les toutes dernières pages pour enfin arriver à reconstituer le puzzle.

Pour conclure, Artahe est un très bon thriller fantastique qui vous plongera au cœur des Pyrénées à la rencontre du dieu ours. 

Note : 7/10




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...