lundi 6 octobre 2014

Jeu d'ombres - Ivan Zinberg

Jeu d'ombres - Ivan Zinberg
Jeu d'ombres
Ivan Zinberg

Seattle. Sur le campus d’une université, un petit génie de l’informatique assiste au meurtre d’un éminent chercheur en génétique. Sans se dévoiler, il choisit d’orienter les autorités dans leurs investigations, usant des moyens de communication les plus sophistiqués. À plusieurs centaines de kilomètres, la police de Portland est appelée en renfort après la découverte d’un corps à moitié brûlé, au cœur d’une immense forêt. Le légiste est formel : si le cadavre pourrit sous terre depuis des années, la crémation, elle, remonte à quelques heures à peine. Seul le tueur pouvait savoir qu’il était enterré là. Pourquoi revenir sur les lieux du crime ? Pourquoi exhumer un cadavre si bien caché ? Pour le lieutenant Paul Lorenzo et ses hommes commence une enquête terrifiante, la traque d’un tueur insaisissable, capable d’endosser de multiples identités.

Deux enquêtes. Deux meurtres. Un seul coupable ?
D'un coté un chercheur de renommée mondiale est retrouvé mort dans le débarras du campus universitaire de Seattle. Le malheureux semble avoir été torturé avant d’être tué.  
De l'autre, un corps est retrouvé calciné dans une forêt proche de Portland. Caché depuis des années,  la dépouille a été déterrée puis brûlée.
Lorenzo, un flic usé et alcoolique, enquête à Portland. Rapidement, il se passionne pour cette enquête et trouve un lien entre les deux affaires. Alors qu'il se sait menacé de suspension, il retrouve le plaisir d’enquêter. Le sort en est jeté, il découvrira le coupable quel qu'en soit le prix.

Jeu d'ombres est un thriller sombre et addictif. N'espérez pas vous détendre avec cette lecture. Elle prend aux tripes dès les premières pages et vous laissera un goût de cendre dans la bouche.

L'écriture d'Yvan Zinberg est directe et efficace. De courts chapitres s’enchaînent à un rythme effréné.  L'histoire est menée très intelligemment. Les indices sont donnés au compte goutte. J'ai passé mon temps à échafauder des théories qui s'effondraient quelques pages plus loin. C'est un plaisir de se faire mener en bateau, rien n'est prévisible.
Coté personnage, le background est assez classique : un flic devenu alcoolique suite à la perte de sa famille, un gradé politicien corrompu, un hacker qui aide la police, une psychologue. 
L'originalité et la force du livre reposent sur l'exploitation de ces éléments. L'auteur s'attarde sur chacun des personnages. On les découvre, on les comprend, on entre dans leur intimité. Notre proximité avec eux rend l'atmosphère encore plus irrespirable. 

« A l'énoncé du verdict, Lorenzo ne ressentit pas le réconfort espéré. Il avait naïvement cru qu'une décision de justice pourrait l'apaiser. Il s’était trompé dans les grandes largeurs. Sur le banc du tribunal, il resta de marbre, les yeux éteints.

Au fond, la peine infligée au tueur n'importait peu. Jamais plus il ne reverrait sa femme et ses enfants.»

De plus, le livre frappe par sa vraisemblance. On y croit. C'est glaçant de réalisme. L'auteur étant lui même lieutenant de police, il a mis, pour notre plus grand plaisir,  son vécu dans l'histoire et ça se sent.

Jeu d'ombre est un thriller très réussi qui vous tiendra en haleine de la première à la dernière page.  Une expérience passionnante et traumatisante à ne pas rater.

Note : 8/10

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...