jeudi 28 mars 2013

Les Fabuleux - Arthur Ténor


Les Fabuleux
Arthur Ténor

Dans un futur proche, le physicien de renommée mondiale, Julius Kovach, a réussi à percer la plus grande énigme de tous les temps : le mystère du vide ! Cette quête de longue haleine a permis l’incroyable : atteindre la frontière la plus ultime de l’univers physique, celle au-delà de laquelle on entre dans… l’extraordinaire ! Bientôt, il sera possible d’explorer les mondes les plus infinis de l’univers, à commencer par le « Royaume des Sept Tours ». Mais prudence, car des exploiteurs mal attentionnés pourraient bien nous mener vers notre perte…

Avant de parler du livre, je voudrais remercier les éditions Scrinéo et Livraddict pour m'avoir permis de le lire dans le cadre d'un partenariat !

Julius Kovach, un savant passionné et quelque peu inconscient, travaille sur le mystère du vide. Lors d'une expérience osée, il provoque l'apparition d'un objet circulaire qui n'est rien de moins qu'un passage vers un autre monde : le « Royaume des Sept Tours ». Cette découverte fabuleuse et excitante se révèle pleine de dangers comme va le découvrir à ses dépends le professeur Kovach.

Je ne connaissais pas Arthur Ténor avant la lecture de ce livre. Mais une recherche rapide m'a permis de voir que celui-ci est un auteur reconnu de la littérature jeunesse avec plus de 90 livres à son actif dont certains récompensés par des prix littéraires. J'ai donc abordé avec curiosité cette pré-quelle de l'une des séries phares de l'auteur : "Les Voyages Extraordinaires".

L'idée de base du roman, une porte vers un univers merveilleux, n'est pas mauvaise bien que pas très originale. De nombreux auteurs ont en effet utilisé ce postulat de départ pour projeter des personnes de notre époque dans des mondes imaginaires. Le plus souvent, ces portes sont des artéfacts existant dans notre réalité et oubliés depuis la nuit des temps. Ici, l'auteur décide d'ancrer cet élément dans le réel en le faisant survenir d'une expérience scientifique. Cette idée intéressante au demeurant est malheureusement difficile à exploiter. En effet, en raison de ce choix, le début du roman peu paraître lent et laborieux.

Par la suite quand l'auteur nous plonge de l'autre côté de la porte, on se laisse plus facilement emporter par le récit. J'ai par contre trouvé les personnages assez peu attachants. Sans jamais vibrer pour eux, je suis tout de même resté un spectateur attentif de cette agréable histoire. 

Le final du livre est relativement classique et laisse apparaître la suite des aventures de Séréna (disponible depuis des années chez Plon).

Pour conclure, Les Fabuleux est un roman agréable. Les amateurs de la série d'origine replongeront avec plaisir dans celle-ci et pourront découvrir sa genèse. Les autres feront connaissance avec un univers intéressant. 

Note : 6,5/10

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...