lundi 26 mai 2014

Interview "Musique, écriture et création" #1 : Nathalie Beaton

Interview de Nathalie Beaton pour la sortie de son premier album "D'Où l'on Vient"

Nathalie Beaton arrive dans les bacs le 23 mai avec son premier album « D’où l’on vient », porté par des titres envoûtants comme "Café Bleu". Pour l’occasion, elle a accepté de répondre à nos questions et nous en dit un peu plus sur cet album qui devrait faire parler de lui dans les prochaines semaines.





J'en profite pour remercier Bertrand Kaleta, chargé de promotion chez My Major Company, sans qui cette interview n'aurait pas pu se faire.



Bonjour,

Nous sommes à quelques jours de la sortie de ton album  « D’où l’on vient », comment te sens-tu ?
Je me sens très très bien à l'approche de la sortie de l'album. Je me sens sereine et cool. C'est le mot.




Pourquoi avoir choisi ce titre ?
C'est une phrase qui résume parfaitement tous les thèmes de mon album et ma manière de pensée de tous les jours, ma personnalité.

Je voudrais maintenant parler avec toi du processus de création et de tes inspirations. 
Pour toi, "écrire" c'est raconter une histoire ou se mettre à nu ?
C'est plus se mettre à nu dans les deux parce que quand j’écris c'est plus autobiographique ou alors ça peut être un sentiment que j'ai, qui existe vraiment par rapport à ce que j'ai vu, ce que j'ai vécu. Ce n'est jamais des histoires pour une histoire. Ça parle toujours de quelque chose que je ressens ou que j'ai envie de dire aux gens. Une émotion ou un vécu.




Sur ta page « My Major Company » on trouve des chansons en langues française et anglaise. 
J'ai lu dernièrement qu'il était plus facile de trouver une mélodie en anglais qu'en français. Qu'en penses-tu ?
Peut-être pour certains mais pas pour tous. Je n'ai pas trop de problèmes de mon coté. Pour moi, ça se vaut.  La langue est différente donc les textes sont différents. Je crois qu'on peut écrire plus facilement en anglais qu'en français mais en revanche au niveau de la mélodie proprement dit, je ne trouve pas de difficulté particulière. Je fais ma mélodie en fonction des mots que j'écris donc il y a toujours quelque chose qui sort.

De quelle manière travailles-tu tes textes ? Tu écris le texte puis tu le mets en musique ?
En général, je pars d'un mot ou d'une expression qui m'a plu, qui m'inspire, ou d'un thème que j'ai décidé d'aborder. Une fois que j'ai terminé mon texte, ou pendant mais dans tout les cas cela part du texte, je crée ma mélodie. Je fais ma mélodie avec les mots que j'ai et je les transforme. Si j'ai envie de dire à quelqu'un que je l'aime, je vais trouver la mélodie qui va avec cette émotion.

Je trouve que « Café Bleu » a une atmosphère très intimiste. Ta voix n'est accompagnée que par une seule guitare. 
C'est la musicalité même de ta voix et de la chanson qui transporte délicatement l'auditeur dans ton monde. Recherchais-tu cette proximité avec ton public quand tu l'as écrite ?
Ce n'est pas moi qui l'ai écrite et composée. Elle a été écrite et composée par Antoine Essertier. Elle a été chantée une première fois par Soha. Moi, je la reprend, parce que c'est une chanson qui me correspond et qui me plait. C'est le titre qui résume un peu l’état d'esprit de l'album.



Est-ce que tu recherches la proximité avec le public ?Oui, quand je chante j'ai envie d'être avec les gens. C'est toujours un message que j'ai envie de faire passer. Je m'adresse toujours aux gens directement.

Quelles sont tes sources d'inspiration ?
Ce sont l'amour au sens général du terme, le partage et la paix dans le monde.
Coté influences musicales, c'est principalement la musique noire : le blues, la soul music, le reggae et le jazz.


Parlons maintenant, si tu le veux bien, de livres.
Es-tu lectrice ? si oui, que lis-tu ? 
Non, je ne lis pas beaucoup de livres. J'ai lu « L'alchimiste ». C'est l'un des seuls livres que j'ai lus dans ma vie. Je l'ai relu une deuxième fois, alors que je ne lis pas du tout, car il m'a fait voyager. J'ai adoré l'histoire, j'ai adoré le livre. Quand je le lis, je voyage.

Si tu devais choisir un livre à emmener avec toi en tournée, ce serait lequel ?
Celui-la. Car à part Germinal que j'ai lu en CM2 et qui fait 600 pages... Et je n'ai pas du tout envie de l'emmener avec moi celui-là.



Est-ce que tes lectures sont sources d'inspiration ou pourraient l'être ? 
Pas du tout dans mon album, même si j'ai aimé ce que dégage « L'alchimiste ».

Des auteurs de chansons alors ?
Edith Piaf beaucoup, car je l'ai toujours écoutée depuis  gamine. Lauryn Hill également. Ce sont principalement mes inspirations. Un petit peu Bob Marley également mais pas plus que ça dans l'album même si je l'écoute beaucoup.

Il n'est pas rare que des auteurs de romans soient également chanteurs et/ou musiciens. Est-ce que ça te tenterait d'écrire des romans ?
A l'heure actuelle, ce n'est pas quelque chose à quoi je pense mais pourquoi pas. Ce serait un livre qui parlerait d'humanité et de partage.

Merci Nathalie. Je te souhaite d'avoir beaucoup de succès avec ton album.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...